FR
 
STARTPAGE Blogs
 
 
Ah non! Encore un autre article sur les réseaux sociaux?!
published by , on 31/08/2009

 par Dirk Stael (Randstad)

Le succès de Facebook et de LinkedIn ne ment pas : les réseaux en ligne ont le vent en poupe. Vous avez peut-être mieux à faire ? Il se fait que les entreprises et les professionnels sont de plus en plus nombreux à s’appuyer sur la force du networking (également appelé « réseautage ») pour atteindre leurs objectifs professionnels. Reste à savoir comment et quand le networking peut s’avérer rentable pour vous. Quelques explications.

Dans un monde qui se globalise à la vitesse grand V, l’importance des réseaux ne fait que croître. Le succès des sites de réseaux sociaux le prouve en suffisance. Saviez-vous que plus d’un million de Belges ont déjà un compte sur Facebook ? Netlog, son équivalent belge, affiche quant à lui déjà plus de 2,3 millions de membres actifs. Et LinkedIn, le troisième réseau belge par ordre d’importance et qui vise surtout un public professionnel, relie dans le monde quelque 41 millions de membres. Détail frappant : les seniors sont à présent la catégorie qui croît le plus vite sur Facebook !

On n’est pas là (que) pour discuter

Le networking en ligne s’inscrit toujours plus dans un cadre professionnel et pas seulement à des fins commerciales. Un nombre croissant d’entreprises utilise cette forme de communication pour interagir, de manière efficace et peu onéreuse, avec les collègues, les clients, les fournisseurs et les autres parties prenantes. Par ailleurs, on observe que les gens sont aussi toujours plus nombreux à recourir aux réseaux sociaux pour atteindre leurs objectifs professionnels. Le marché de l’emploi y trouve une nouvelle ramification : les personnes à la recherche d’un emploi et les entreprises qui recrutent s’y rencontrent de plus en plus, à la satisfaction des deux parties. C’est rapide et efficace. Par exemple, les recruteurs utilisent leur réseau comme premier filtre afin de ne pas devoir parcourir des centaines de C.V.

Qu’est-ce que cela rapporte ?

Comment tirer avantage de ces sites de réseaux sociaux ? Il n’existe pas d’étude structurée à grande échelle sur le rendement que l’on peut espérer d’un recours à de tels réseaux. C’est la raison pour laquelle Randstad a lancé en avril un projet visant à tester un « réseau social ». Dirk Stael, e-communication manager Randstad : « L’objectif est d’étudier comment les entreprises et les candidats utilisent les réseaux sociaux pour entretenir des contacts existants et en nouer de nouveaux de qualité en ayant pour but de générer l’une ou l’autre forme de réponse. Comme le gain de clients potentiels ou l’engagement de nouveaux collaborateurs. » 25 recruteurs et consultants Randstad testeront différents scénarios pendant 6 mois. La première phase d’étude – étendre notre propre réseau – a déjà été bouclée avec des résultats prometteurs. En moyenne, chaque collaborateur Randstad a noué 30 nouveaux contacts. 8 contacts sur 10 ont débouché effectivement sur une invitation, un taux de réussite moyen de 81 %. Dirk Stael : « Dans la phase actuelle de l’étude, nous invitons les entreprises et les candidats à se connecter en ligne. Ensuite, nous cherchons à savoir comment nous pouvons recruter, via ces contacts, de nouveaux clients et de nouveaux candidats. » Les résultats de l’étude seront dévoilés à la fin du mois de novembre. Bien entendu, nous vous en ferons part dans cette lettre d’informations.

La bonne attitude du « réseauteur »

Les sites de réseaux sociaux hébergent une mine de contacts. Mais comment exploiter au mieux ce potentiel ? Et comment pratiquer soi-même un networking plus efficace ? « Réseauter » est une aptitude qui s’apprend, c’est évident. En maîtrisant les règles du jeu, on obtient de meilleurs résultats. Tout commence par adopter la bonne attitude du « réseauteur ». Voici d’ores et déjà quelques conseils :

1)
Le networking consiste à « partager des informations d’une manière réactive et proactive sans en attendre immédiatement quelque chose en retour. » En clair, fixez-vous des objectifs clairs mais acceptez le fait que chaque contact en ligne ne produira pas un return direct.

2)
Le triangle d’or du networking est « donnez – demandez – remerciez » : demandez une aide concrète aux contacts de votre réseau mais réfléchissez aussi à ce que vous pouvez leur (r)apporter. Un bon conseil ou une recommandation suffit bien souvent. Remerciez toujours vos relations, même si elles ne vous sont pas d’une grande utilité dans l’immédiat. Sur Internet aussi, les règles de courtoisie s’appliquent.

3)
La véritable puissance de votre réseau se situe dans vos contacts en deuxième ligne : non pas les personnes que vous connaissez, mais les personnes qu’elles connaissent. Ce sont souvent les contacts les plus intéressants.

4)
Cherchez à construire et à entretenir un réseau qualitatif et diversifié. Un contact de qualité est une personne qui vous aide à atteindre plus rapidement et plus efficacement vos objectifs. Ne limitez donc pas votre réseau à vos collègues directs, mais élargissez-le à vos anciens collègues, aux camarades d’école, aux amis, aux membres de la famille, etc.

5)
Votre facteur « know, like & trust » : ce sont les éléments de base de chaque relation.

a. Know : veillez à créer un profil qui soit le plus complet possible. Les personnes auront ainsi une image fidèle de vous.
b. Like : les gens aiment les gens serviables et pas trop pressants.
c. Trust : les gens peuvent-ils vous faire confiance ? Lorsque vous nouez un nouveau contact via une connaissance commune, il y a plus de chances que vous apparaissiez comme une personne fiable. Votre réseau de première ligne joue donc bien un rôle primordial !

En savoir plus ?

Les conseils ci-dessus sont issus d’un ouvrage paru récemment, « Hoe LinkedIn nu echt gebruiken », écrit par le grand expert belge en matière de réseaux, Jan Vermeiren.

Nous vous conseillons d’autres lectures si vous souhaitez approfondir le sujet :

How to really use LinkedIn, Jan Vermeiren: un ouvrage publié en mars 2009 dont une version abrégée gratuite peut être téléchargée ! Disponible en anglais et en néerlandais.

Let’s Connect, Jan Vermeiren: le premier ouvrage consacré aux réseaux par la référence belge en la matière et un « bestseller Amazon ». Vous pouvez également le télécharger gratuitement en version abrégée !

Facebook For Dummies, Carolyn Abram & Leah Pearlman

I’m on Facebook–Now What??? How to Get Personal, Business, and Professional Value from Facebook, Jason Alba, Jesse Stay, Robert Scoble & Lee Lorenzen

Guerrilla Networking: A Proven Battle Plan to Attract the Very People You Want to Meet, Jay Conrad Levinson & Monroe Mann. Un point de vue plus polémique sur le networking. Conseil : vous pouvez également lire le livre via books.google.be.

Make Your Contacts Count: Networking Know-how for Business And Career Success, Anne Baber & Lynne Waymon. On peut également le lire (en grande partie) books.google.be.

Dirk Stael est e-communication manager chez Randstad. Il participe au panel de discussion lors du séminaire du 29/9/2009 (Is the future of recruiting social ?).

(Cette article est paru également sur le site web de Randstad Belgium)

Post a reaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Comments are welcome in English, French or Dutch. Only reactions by authors who have stated their full name and e-mail address will be published. No mention of e-mail addresses will be made on the website. We only require them to enable us to contact the writer of the reaction should this prove necessary. HRMblogs.com reserves the right to delete reactions that are not in conformity with the general conditions and code of behaviour of this website.

recent reactions
 
poll

    Should an employer facilitate the practice of the Ramadan at the workplace?

    View Results

    Loading ... Loading ...

 
 
categories
 
archive
 
Disclaimer

Everything posted on this website/blog is the personal opinion of the individual contributor and does not necessarily reflect the view of BizInfo/HRMblogs or its clients, nor the author respective employer or clients.