FR
 
STARTPAGE Blogs
 
 
De bonnes et de mauvaises nouvelles
published by , on 18/04/2008

Hourra, hourra ! Les PME belges se portent bien. C’est en tout cas l’avis de SD Worx, qui a découvert que les patrons des petites et moyennes entreprises avaient créé deux fois plus de postes en 2007 qu’en 2006. C’est une excellente nouvelle. Bravo, chers collègues entrepreneurs ! Nous pouvons être fiers de cet exploit, car nous avons créé de la richesse pour tous.

Mais les politiciens s’échinent déjà à récupérer cette bonne nouvelle. À les écouter, c’est uniquement dû à leurs mesures. Les intérêts notionnels, la simplification administrative, la politique d’activation : les politiciens voient leur main partout. Mais nous savons ce qu’il faut en penser, n’est-ce pas ? Sans notre audace, notre créativité et notre volonté d’entreprendre, chers collègues, les politiciens pourraient prendre autant de mesurettes qu’ils le désirent, elles ne déboucheraient sur rien. Mais ils semblent ne l’avoir toujours pas compris.

Comme le disent les Anglais : « No good deed goes unpunished ». Le paysage belge de l’entrepreneuriat est en train de se couvrir. La pénurie de main-d’œuvre est chaque jour plus criante. Une place sur cinq n’est pas occupée. Chers politiciens : où restez-vous donc avec vos mesurettes ? Dépêchez-vous de libérer le marché de l’emploi, sans quoi nous pourrons bientôt remiser tous nos beaux rêves de reprise économique et nous serons les victimes de notre propre succès.

En Flandre, le VDAB a tiré la sonnette d’alarme la semaine passée. Vingt pour cent des offres d’emploi qui lui sont soumises restent vacantes. Tout simplement parce qu’aucun candidat ne se présente. Cela ne présage rien de bon pour l’avenir. En effet, le chômage continue à descendre lentement en Flandre, mais lorsque je vois que 164.000 personnes sont sans emploi, je m’étonne qu’un job sur cinq reste vacant.

Il est nécessaire de rendre la politique d’activation plus intensive et plus précise. Et de ne plus viser que les jeunes chômeurs, mais toutes les personnes sans emploi. Alors qu’il y a tant d’offres d’emploi vacantes, je ne comprends pourquoi certaines catégories de chômeurs sont abandonnées à leur sort et reçoivent en plus des indemnités mensuelles.

Selon moi, les employés du VDAB devraient analyser chaque profil, présenter des offres adaptées et prendre des mesures fermes lorsqu’un poste valable est refusé. Bref, s’occuper de chaque chômeur de façon efficace tout en n’hésitant pas à sanctionner en dernier recours. Il est plus que temps de prendre l’économie à bras le corps. Jeunes et vieux, autochtones et allochtones, Bruxellois, Flamands et Wallons : mettez-y un grand coup !

Post a reaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Comments are welcome in English, French or Dutch. Only reactions by authors who have stated their full name and e-mail address will be published. No mention of e-mail addresses will be made on the website. We only require them to enable us to contact the writer of the reaction should this prove necessary. HRMblogs.com reserves the right to delete reactions that are not in conformity with the general conditions and code of behaviour of this website.

recent reactions
 
poll

    Should an employer facilitate the practice of the Ramadan at the workplace?

    View Results

    Loading ... Loading ...

 
 
categories
 
archive
 
Disclaimer

Everything posted on this website/blog is the personal opinion of the individual contributor and does not necessarily reflect the view of BizInfo/HRMblogs or its clients, nor the author respective employer or clients.