FR
 
STARTPAGE Blogs
 
 
Les employeurs viennent de Mars…
published by , on 16/09/2007

Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus. Il en va de même pour les relations entre employeurs et employés : bien trop souvent, ils ne se comprennent pas.

Je me souviens ainsi d’une conversation avec le DRH d’une grande entreprise. Il me disait qu’il avait tout essayé pour attirer de nouveaux employés, sans succès. Après avoir surfé sur son site web, j’ai compris pourquoi : il était impossible d’y postuler.

Les entreprises ne semblent pas se rendre compte de l’importance de leur site web comme outil de recrutement. Elles préfèrent payer des petites annonces. En ouvrant n’importe quel journal, on voit que les grandes entreprises n’hésitent pas à investir dans des campagnes de recrutement exubérantes. Les talents sont rares, et elles ne vont quand même pas laisser la concurrence attraper la perle rare en publiant une annonce encore plus grande ou en organisant une fête encore plus chouette que la leur ? Mais malgré tous ces efforts, les bons candidats ne se pressent pas au portillon. Comment cela se fait-il ?

Les entreprises attirent, c’est une bonne nouvelle. Cela se sent aussi, car nous manquons de bras. Sur la population active en Belgique, 2,7 millions de personnes travaillent. 400.000 autres ont hélas moins de chance. Vous pensez peut-être qu’il y a suffisamment de gens pour répondre à toutes les candidatures, mais en fait les entreprises ne veulent pas de personnes à la recherche d’un emploi. Elles préfèrent des gens qui ont un job, et ce sont donc ceux-là qui en trouvent un nouveau.

Les travailleurs ont souvent une vie professionnelle et privée très remplie, et n’ont pas le temps de consulter les journaux ou les sites de recherche d’emploi. Ceux qui veulent toucher ces gens ne doivent pas utiliser les canaux de recrutement classiques. En effet, les employés cherchent leur futur job pendant leurs heures de travail et se montrent exigeants. Ils prennent eux-mêmes l’initiative. Ils choisissent leur prochain employeur, pas l’inverse. Ils posent leur candidature en toute discrétion et vont donc d’abord sur le site web de l’entreprise qui les intéresse. Tout se passe très vite. Ou en tout cas cela devrait se passer ainsi…

Il est plus que temps que les entreprises se rendent compte que le marché du recrutement s’est inversé : ce ne sont plus les candidats qui cherchent, mais les employeurs. Celui qui comprend cette évolution et qui s’est constitué au fil des ans une bonne réserve d’employés potentiels dans laquelle il va régulièrement pêcher, rencontrera moins de difficultés dans les années à venir. Cela ne fait aucun doute.

(Ce ‘billet’ est paru également dans L’ Echo)

Post a reaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Comments are welcome in English, French or Dutch. Only reactions by authors who have stated their full name and e-mail address will be published. No mention of e-mail addresses will be made on the website. We only require them to enable us to contact the writer of the reaction should this prove necessary. HRMblogs.com reserves the right to delete reactions that are not in conformity with the general conditions and code of behaviour of this website.

recent reactions
 
poll

    Should an employer facilitate the practice of the Ramadan at the workplace?

    View Results

    Loading ... Loading ...

 
 
categories
 
archive
 
Disclaimer

Everything posted on this website/blog is the personal opinion of the individual contributor and does not necessarily reflect the view of BizInfo/HRMblogs or its clients, nor the author respective employer or clients.